• Space Mountain, Mission 2

    Space Mountain, Mission 2


    Space Mountain est l'attraction phare de Disneyland Paris. Construit après l'ouverture du parcs, en 1995,  il attira les foules autant par son aspect extérieur de toute beauté, inspiré du livre De la Terre à la Lune de Jules Verne, que pour l'attraction en elle même.
    Depuis aucun attraction ne l'a jamais égalé, elle reste un joyaux du parc.

    Space Mountain est une attraction pour les plus grands, amateurs de sensations fortes.
    Le visiteur commence son voyage à pied, traversant maintes salles lui donnant un aperçu de l'espace et de ses beautés. Les spationautes prennent ensuite place dans de confortable "vaisseaux" où ils sont soigneusement arnachés dans leur siège. Petit plus, des bafles sont installées dans l'appui tête de chaque fauteuil, de manière à ce que le visiteur ne rate rien du spectacle auditif qui s'offre à lui.
    Après toutes ces questions de sécurité, le voilà parti. Il est propulsé par un canon, nommé Columbiad, en direction des étoiles. A une vitesse terrifiante, il parcourt des kilomètres croisant des astéroïdes, dans un concert d'effets spéciaux.
    Le voyage se termine au bout de deux minutes d'intense promenade, avec l'arrivée vers une Lune tout sourire, mais avant qu'ils n'atteignent leur destination, le vehicule repart et les rammène à leur point de départ.

    Construit sur le modèle de son aîné de Magic Kingdom à Walt Disney World, il en est cependant très différent autant par sa technologie nouvelle employée dans le système de lancement de la fusée, que dans celui de la musique qui encadre le visiteur. Depuis, les Space Mountain de Walt Disney World et de Disneyland Californie ont aussi été doté de ces techniques.
    C'est aussi le seul véritable Space Moutain qui soit réellement inspiré de l'oeuvre de Jules Verne.

    A l'origine, l'attraction devait s'apeller Discovery Mountain, certains éléments du décors gardent encore la trace de ces initiales : DM (sur le panneau d'affichage à l'entrée de l'attraction notamment).
    Autre petite info, au départ une passerelle devait le relier à Star Tour, le bâtiment de The Imagination Institute (où il y a l'actuel Chéri, j'ai rétréci le public et où se trouvait avant Captain EO) et Vidéopolis.



    Depuis 2005 et pour fêter les 10 ans de l'attraction, celle-ci a reçut un petit coup de jeune. En effet, la Mission 2 à fait son apparition transformant le coaster musicalement et physiquement.

    [Ne l'ayant pas encore testé, je ne puis rien dire sur cette nouvelle version, si ce n'est qu'apparemment d'après l'opinion publique, elle serait moins bien que la précédente. Vous pouvez cependant retrouver Space Mountain, de la Terre à la Lune (l'original) au Japon.]

    Pour plus d'informations techniques sur l'attraction, je vous conseille ce site, ainsi que celui-ci (en anglais).
    Pour en savoir plus sur la création de Space Mountain, allez faire un tour sur ce site.


  • Commentaires

    1
    Nanou
    Samedi 5 Décembre 2009 à 01:12
    Merci pour ses précisions, je vais les ajouter dans l'article.
    2
    akusi Profil de akusi
    Samedi 5 Décembre 2009 à 11:35
    Merci pour ses précisions, je vais les ajouter dans l'article.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :